ETF et fonds indiciels

justETF Logo

justETF compare pour vous les ETF et les fonds indiciels. Tout ce qui éloignent et rapprochent ces produits d'investissement.

ETF et fonds indiciels
 
Dans de nombreux articles de presse, les termes ETF et fonds indiciel sont utilisés comme synonymes. Pourtant, ces deux variantes sont tout au plus des parents et non des jumeaux identiques. Certes, ces deux types de fonds reproduisent un indice avec des frais de gestion aussi faibles que possible, le tout dans l'enveloppe sécurisée d'un fonds public, mais des différences restent présentent, notamment dans la disponibilité des fonds pour les investisseurs privés.
 

Dans cet article, nous abordons pour vous

 

Leurs points communs

Qu'est-ce qu'un ETF ? Qu'est-ce qu'un fonds indiciel ? Les différences entre les deux types de fonds se comprennent mieux si l'on comprend leurs points communs : 
  • Leur réplication : les fonds indiciels, tout comme les ETF, reproduisent un indice. Il s'agit le plus souvent d'indices d'actions, mais il est également possible d'utiliser des indices d'obligations ou des paniers de matières premières construits comme des indices. Les deux variantes tentent à leur manière de reproduire le plus fidèlement possible l'évolution de la valeur de l'indice.
  • Leurs coûts : Tant pour les ETF que pour les fonds indiciels, étant donné que l'indice remplace le gestionnaire de fonds, les deux types de fonds n'entraînent que peu de frais courants. La plupart du temps, les valeurs de l'indice sont simplement reproduites dans le portefeuille du fonds avec la pondération correspondante. Il en résulte une grande proximité avec la performance de l'indice. Si vous souhaitez en savoir plus sur le coûts des ETF, nous vous parlons dans cet article.
  • Les exigences en matières de fonds : la plupart des ETF et des fonds indiciels sont lancés par les fournisseurs en Irlande et au Luxembourg, conformément aux directives de l'UE sur les fonds. Les bases juridiques utilisées par les ETF et les fonds indiciels sont identiques.
  • ISIN : bien entendu, tous les ETF et fonds indiciels disposent d'un numéro international d'identification des titres, l'ISIN, qui permet d'identifier clairement les fonds.
  • Traitement des distributions : les fonds indiciels et les ETF existent en version de distribution et en version de capitalisation.
 

Leurs différences

La principale différence entre les fonds indiciels et les ETF réside dans la disponibilité des deux variantes dans les pays de l'Union européenne.
 
Vous pouvez acheter et vendre des ETF en bourse pendant les heures de négociation. Plus de 2 500 ETF sont listés sur les bourses en Europe. Ceux qui souhaitent négocier uniquement sur une plateforme de négociation au niveau national peuvent choisir parmi plus de 1.600 ETF. De nombreuses stratégies et indices sont proposés. La seule condition pour accéder à la plateforme de négociation est de disposer d'un dépôt de titres.
 
Le conseil justETF : Sélectionnez facilement des ETF à l'aide de notre outil de sélection d'ETF ou utilisez nos guides d'investissement.
En revanche, les fonds indiciels sont relativement peu proposés dans les pays de l'UE. La raison étant qu'ils doivent être achetés via des plateformes spécifiques. Les plateformes de fonds utilisées à cet effet sont toujours sous l'influence de l'industrie des fonds actifs, qui gère la plupart des fonds en Europe en comparaison aux ETF.
 
Les fonds sont achetés ou rachetés au prix de la veille, fixé une fois par jour. Les fractions sont également faciles à acquérir, ce qui a fait des plans d'épargne en fonds un produit populaire. En général, les plateformes de fonds ne facturent pas de frais de transaction visibles. Mais ce n'est pas gratuit pour autant, car les plateformes de fonds sont payées par les frais de gestion élevés des fonds actifs. Pour pouvoir proposer des fonds indiciels, il faudrait que les frais de gestion des fonds indiciels soient élevés. C'est par exemple le cas en Grande-Bretagne, mais il est actuellement difficile de l'imposer compte tenu du faible coût des ETF. Alternativement, les plateformes de fonds devraient facturer des frais de transaction - mais rares sont celles qui sont prêtes à adapter leur modèle commercial en conséquence.
 
C'est pourquoi les fonds indiciels ne sont généralement utilisés que par les grands investisseurs, qui peuvent acheter les fonds à des conditions individuelles, et ne sont pas disponibles en vente libre. Il n'est toutefois pas impossible d'investir dans des fonds indiciels. Certains robo advisors utilisent des fonds indiciels, notamment ceux du fournisseur Vanguard, qui propose des prix aussi avantageux pour ses fonds indiciels que pour ses ETF. 
 
Affichage
 

Les ETF sont-ils des fonds ordinaires en Europe ?

Ce n'est qu'au cours des dix dernières années, accompagnés par les conditions avantageuses des courtiers en ligne, que les ETF ont également pris; Les investisseurs - surtout en France - ont découvert un véhicule de placement transparent, sans commission et équitable que sont les plans d'épargne en ETF, lançant ainsi une tendance à l'échelle européenne.
 
Les ETF ont ainsi repris le rôle joué par les fonds indiciels aux États-Unis. Bien que les ETF soient négociés en bourse à court terme, les ETF bon marché conviennent tout autant comme fonds pour la constitution d'un patrimoine à long terme. L'offre importante et la concurrence entre les fournisseurs en ont fortement réduit les frais courants, le tout au profit des investisseurs. Les ETF sur actions ne coûtent en moyenne que 0,23% de frais de gestion courants (source, recherche justETF ; à la date du 31.08.2021).
 
La recommandation justETF : Trouvez les meilleures offres de courtage en ligne pour votre investissement en ETF ! En savoir plus
 

Depuis quand les fonds indiciels existent-ils ?

Si nous nous penchons sur l'origine et l'histoire des fonds indiciels, on ne peut pas passer à côté des États-Unis, là où se trouvent les racines de "l'investissement indiciel" et donc des fonds indiciels. Le deuxième gestionnaire de fonds au monde, le fournisseur Vanguard, a lancé en 1976 le premier fonds indiciel pour les investisseurs privés. Le fonds indiciel sur l'indice américain S&P 500 n'était distribué que directement, car les coûts ne permettaient pas de verser des commissions de distribution aux conseillers financiers. Le lancement a pris du temps, mais il a ensuite été énormément accéléré par l'introduction du World Wide Web dans les années 1990. Aujourd'hui, les investisseurs privés ont tellement investi chez Vanguard que ce dernier est devenu le plus grand fournisseur de fonds publics au monde - la quasi-totalité des actifs des fonds étant gérés de manière passive. Les détenteurs de parts des fonds Vanguard aux États-Unis détiennent même automatiquement des parts de coopérative dans l'entreprise elle-même - une configuration unique au monde - afin de maintenir les coûts de la société à un faible niveau. Le fournisseur de fonds Vanguard a été fondé et développé par John Bogle. Bien entendu, les fonds indiciels américains peuvent également être utilisés dans les plans d'épargne retraite américains connus et appréciés.
 
Cette évolution a produit une occupation différente des fonds indiciels sur les marchés anglo-saxons, comme les États-Unis ou le Royaume-Uni, par rapport à l'Europe. Les fonds indiciels représentent aujourd'hui environ un tiers des actifs des fonds communs de placement aux États-Unis.
 
Les ETF n'ont été introduits aux États-Unis qu'en 1993 et sont aujourd'hui encore plus populaires que les fonds indiciels. Fin 2020, les investisseurs avaient investi plus de 5 millliards de dollars dans des ETF. Si l'on additionne les ETF et les fonds indiciels aux États-Unis, les deux catégories représentent plus de la moitié des actifs totaux des fonds. (Source : Annuaire de l'ICI Institute ; situation à la date du 31.12.2020).
 
En Europe, nous sommes loin du compte : en Grande-Bretagne, les fonds indiciels représentent une part de marché d'environ 19% (source : The Investment Association ; situation à la date du 30.11.2021). Dans les autres pays comme la France, l'Allemagne ou l'Italie, l'offre de fonds indiciels est presque invisible et ne figure même pas dans les statistiques officielles des associations de fonds. En Europe, en dehors de la Grande-Bretagne, les fonds indiciels ne sont proposés directement qu'aux grands fournisseurs institutionnels. Les rares offres auxquelles les investisseurs privés peuvent avoir accès proviennent de gestionnaires d'actifs, de robo-advisors et de courtiers en fonds et nécessitent des frais supplémentaires.
 
 

Notre conclusion

 Pour l'investissement passif à long terme, les fonds indiciels sont tout aussi adaptés que les ETF. Mais comme il n'est nulle part possible d'acheter ou d'épargner dans des fonds indiciels sans frais supplémentaires, les ETF se sont imposés en Europe comme des produits accessibles et très peu coûteux. L'expérience le montre, grâce aux courtiers en ligne ou les brokers, leur utilisation est désormais aussi simple et avantageuse que pour les fonds indiciels aux États-Unis. La sécurité est également identique : les ETF sont des fonds publics réglementés au même titre que les fonds passifs ou actifs. En Europe, les ETF représentent encore moins de 10 % de l'ensemble des actifs des fonds. Mais la croissance de ces dernières années montre clairement que cette part augmente. Et les chiffres américains montrent la direction que pourrait prendre cette évolution.
Notre recommandation de broker fiable, facile et sécurisé pour investir dans les ETF
Affichage
Scalable Broker
 
 
  • Accédez à tous les plans d’épargne d’ETF à partir de 1€ sans commission
  • Négociez des ETF à 0,99€ par transaction ou 2,99€ par mois avec la version PRIME Broker
  • Négociez et épargnez la totalité des ETF disponibles sur Invesco, IShares et Xtrackers sans commission
 
 
Devenez un expert en ETF grâce à notre newsletter mensuelle
 
Inscription gratuite