Investir dans des ETN Bitcoin et Ethereum

justETF Logo

Dans cet article nous vous expliquons comment il est aujourd'hui possible d'investir de manière fiable dans des crypto-ETN.

Investir dans des ETN Bitcoin et Ethereum
 
Les crypto-monnaies attirent de plus en plus l'attention des investisseurs. Certains considèrent le bitcoin comme une alternative moderne à l'or. C'est pourquoi il existe désormais des crypto-ETN à dépôt physique, similaires aux célèbres ETC sur l'or. Les cryptomonnaies comme le bitcoin ou l'éther deviennent ainsi aussi faciles à investir que les ETF.
Dans cet article, nous abordons pour vous
 

Quelques informations générales

La plus ancienne cryptomonnaie, le bitcoin, a atteint des valeurs de plus de 65.000 dollars américains à l'automne 2021. À titre de comparaison, au début de l'année 2020, un bitcoin valait environ 7 200 dollars américains. Au cours des derniers mois, le bitcoin et d'autres crypto-monnaies ont perdu de la valeur. En juillet 2022, le prix du bitcoin est d'environ 20 000 dollars.
 
Apparemment, de plus en plus d'investisseurs professionnels misent sur cette cryptomonnaie encore non réglementée et poussent son prix vers de nouveaux sommets. Le bitcoin est déjà considéré par beaucoup comme un substitut à l'or - du moins comme un ajout légitime dans un portefeuille buy-and-hold. Des évolutions similaires se dessinent également pour d'autres crypto-monnaies comme l'éther. Les fournisseurs d'ETF et d'ETC ont réagi et se lancent sur le marché avec des crypto-ETN déposés physiquement.
 
Outre les crypto-monnaies connues, ces ETN représentent désormais aussi des valeurs moins connues. Il s'agit de monnaies ou de systèmes comme Cardano, Polkadot, Solana, Tezos ou Stellar. Les premiers ETN contenant plusieurs cryptomonnaies sont également déjà sur le marché. Jusqu'à présent, la plupart des actifs des ETN ont été investis dans les classiques bitcoin et éther.
 
 

Que se cache derrière les ETN Bitcoin et Ethereum ?

Le bitcoin, le bitcoin-cash ou l'éther sont des crypto-monnaies. Ces monnaies sont indépendantes des systèmes monétaires conventionnels et légaux comme le dollar ou l'euro et règlent le droit de propriété par la possession de clés générées par ordinateur. Les paiements sont légitimés par cryptographie et effectués via un réseau d'ordinateurs égaux - sans aucune banque. La gestion est assurée par une comptabilité décentralisée et synchronisée, appelée "blockchain". De nouvelles unités sont créées par la résolution de tâches cryptographiques (appelées "minage") et nécessitent de grandes quantités d'énergie et de capacités informatiques. Pour certaines crypto-monnaies, le nombre maximal de pièces est limité, par exemple pour le bitcoin. Ce n'est pas le cas pour d'autres crypto-monnaies comme l'éther.
 
Le cours d'une crypto-monnaie par rapport aux monnaies ayant cours légal, comme l'euro ou le dollar américain, suit le principe de la formation des prix sur le marché boursier. Il existe de nombreuses places d'échange pour les cryptomonnaies, mais pratiquement aucune d'entre elles n'est considérée comme une bourse du point de vue du droit de la surveillance, raison pour laquelle ces places d'échange ne peuvent pas non plus diffuser de prix boursiers officiels. La plupart des bourses de crypto-monnaies ressemblent plutôt à des courtiers en ligne et sont souvent réglementées de la même manière, comme les fournisseurs connus BSDEX (Stuttgarter Börse), Kraken, Coinbase ou Bitstamp. Le négoce se déroule 24 heures sur 24, même les week-ends et les jours fériés.
 
C'est pourquoi il n'existe pas de prix spot pour les crypto-monnaies, comme c'est le cas pour les métaux précieux. Les prix des crypto-monnaies mentionnés dans les médias par rapport aux monnaies traditionnelles se réfèrent généralement à une place d'échange donnée ou à une moyenne de plusieurs places d'échange (souvent pondérée par le volume des échanges).
 
Pour investir directement dans des crypto-coins et obtenir les clés cryptographiques, il est nécessaire de posséder son propre porte-monnaie numérique – un "portefeuille" – combiné à un accès à une place de marché. Contrairement aux bourses d'actions et d'ETF établies, l'accès au marché est également possible pour les participants au négoce avec un pseudonyme. Ce monde non réglementé ne convient pas à tous les investisseurs.
 
Néanmoins, en raison de leur rareté et de leur production limitée, les parts de certaines crypto-monnaies peuvent être utilisées comme instrument de garantie de valeur, au même titre que l'or. Le moyen le plus sûr de conserver les clés numériques des cryptomonnaies est de les stocker hors ligne (terme technique : "cold storage"), comme l'or dans un coffre-fort. Pour éviter les risques de sécurité et les incertitudes en matière de stockage et de réglementation, des solutions professionnelles telles que les crypto-ETN à représentation physique peuvent présenter des avantages.
 
Le conseil justETF: Comparez les crypto-ETNs dans notre guide d'investissement Crypto-ETFs et ETNs.
 

Les crypto-ETN avec dépôt physique en Europe depuis 2019

Le pionnier des crypto-ETN en Europe est le fournisseur CoinShares, dont les premiers produits sont déjà négociés à la bourse suédoise depuis 2015. Toutefois, ces produits pionniers ressemblent davantage à des certificats d'investissement allemands qu'à des ETC ou ETN déposés physiquement, car la représentation de la crypto-monnaie concernée est en partie résolue par des produits dérivés.
 
L'avancée suivante a eu lieu en 2019 : l'organisation de règlement pour le négoce boursier appartenant au groupe suisse SIX a permis pour la première fois la compensation d'instruments négociés en bourse en cryptomonnaies. La première pierre était ainsi posée pour les premiers crypto-ETN sur le marché suisse. Deux émetteurs ont rapidement lancé les premiers ETN de cryptomonnaies déposés en bitcoins physiques : 21Shares (anciennement Amun), et le fournisseur WisdomTree, connu pour ses produits en or. A l'époque, les produits ne pouvaient pas encore être négociés sur d'autres marchés, car l'infrastructure de compensation y faisait encore défaut. 21Shares a lancé d'autres crypto-ETN en plus de l'ETN Bitcoin.
 
Durant l'été 2020, Clearstream (responsable de l'ensemble du règlement des actions et des ETF sur les bourses allemandes) a autorisé le règlement des cryptos en Allemagne. Le premier émetteur a ainsi pu référencer son ETN Bitcoin sur Xetra : HANetf avec le produit BTCetc Bitcoin Exchange Traded Crypto. Mi-novembre 2020, le fournisseur VanEck a suivi avec le VanEck Vectors Bitcoin ETN. Entre-temps, d'autres émetteurs ont listé leurs produits sur Xetra. Ainsi, depuis début juin 2021, CoinShares a également listé sur Xetra plusieurs produits entièrement garantis par la crypto-monnaie correspondante. En plus du bitcoin, des ETN sur l'ethereum, le litecoin ou le bitcoin cash peuvent désormais être négociés sur Xetra.
 
Tous les crypto-ETN cotés en Europe réunissaient plus de 4 milliards d'euros d'actifs au 30 novembre 2021. A titre de comparaison, environ 70 milliards d'euros étaient investis dans des ETC sur l'or physique en Europe fin octobre 2021.
 
 

Comment sont constitués les cryptos-ETN physiques ?

Les crypto-coins peuvent être conservés hors ligne et prennent même beaucoup moins de place que les stocks d'or physiques, par exemple. La voie est donc libre pour un instrument financier capable de reproduire l'évolution de la valeur de la cryptomonnaie.
 
La forme la plus sûre serait un ETF, c'est-à-dire un fonds public. Mais la législation européenne sur les fonds ne le permet pas : un ETF doit contenir un portefeuille d'un nombre minimum de titres différents. Les émetteurs doivent donc se rabattre sur la forme juridique des ETN, comme c'est le cas par exemple pour les ETC sur l'or.
 
ETF, ETC, ETN rapidement expliqués
 
Points communs : Admission au négoce à partir d'une unité sur une bourse réglementée (avec un prospectus) ; négoce électronique liquide à l'aide de teneurs de marché ; nombre variable de parts négociables.
 
Différences : les ETF sont des fonds ouverts au public, sûrs. En revanche, les ETC et les ETN sont émis par une société ad hoc et les parts sont des titres de créance. Certains investissent 100 % de leurs actifs dans des métaux précieux ou des crypto-monnaies sans effet de levier, d'autres répliquent de manière synthétique le sous-jacent - souvent avec un effet de levier.
 

Comment fonctionnent les ETN Bitcoin ?

L'ETN Bitcoin coté sur Xetra par le fournisseur HANetf sert ici d'exemple pour expliquer la structure et les rôles des parties impliquées. Pour d'autres émetteurs, les participants au marché et leurs pays d'origine diffèrent, mais la structure est pour l'essentiel toujours similaire.
 
Pour émettre des crypto-ETN, l'émetteur crée une société à but spécial. Celle-ci gère l'argent versé comme un fonds et investit tous les fonds libres dans la crypto-monnaie. Tout comme un fonds, elle publie régulièrement des rapports qui sont certifiés par un commissaire aux comptes. Les titres - en l'occurrence les coins - sont conservés par une banque dépositaire mandatée. Cet enchevêtrement augmente considérablement la sécurité du véhicule d'investissement, mais ne permet pas d'obtenir la même sécurité garantie par la loi que pour un fonds d'investissement de droit européen. Les entités ad hoc des crypto-ETN physiques cotés sur le marché européen sont basées à Jersey, en Suisse, au Liechtenstein et en Allemagne.
 
En fonction de la demande, au lieu d'émettre des parts comme pour un fonds, la société ad hoc émet des titres de créance qui sont listés et négociés en bourse avec un prospectus. Si vous investissez dans des crypto-ETN, votre participation se compose donc de titres de créance. C'est en principe le cas pour tous les ETC, ETN et pour les certificats d'investissement qui ne sont courants qu'en Allemagne.
 
 

La négociation des cryptos-ETN

Le prix des ETN suit un indice qui est généralement calculé à partir des moyennes des bourses de crypto-monnaies les plus liquides. Les places de négoce avec les volumes les plus élevés sont pondérées plus fortement lors de la détermination du prix (terme technique : "volume weighted average price", en abrégé VWAP).
 
Outre les crypto-ETN cotés sur Xetra, certaines bourses régionales mettent en jeu, avec leurs plateformes connectées, des produits étrangers avec un numéro d'identification de titre allemand pour les investisseurs de notre pays. En règle générale et par principe, les écarts entre le prix d'achat et le prix de vente (en anglais "spread") sont beaucoup plus élevés pour ces produits.
 
Il vaut la peine de comparer le négoce et la possession de crypto-coin physiques, le négoce via des courtiers spécialisés et le négoce via des ETN. Ce qui semble être une bourse de crypto-monnaies n'est souvent qu'un courtier, comme par exemple Bison de la bourse de Stuttgart, qui donne accès à des fragments de crypto-monnaies. De nombreuses zones d'ombre s'étendent ici en termes de réglementation et de sécurité.
 
 
Devenez un expert en ETF grâce à notre newsletter mensuelle
 
Inscription gratuite